Hannah Arendt
(Dans les pas d'Hannah Arendt, Laure Adler Ed. Gallimard)

Vivons-nous chacun dans notre monde ou possédons-nous encore un monde
commun?

La domination totalitaire a cassé le fil de la continuité historique, et en
faisant voler en éclats l'idée même d'humanité, nous contraint à imaginer de
nouvelles catégories politiques.

La philosophie dorénavant ne peut plus être une vision du monde. Elle ne
détient plus le pouvoir de révélation. Les idées sont devenues au mieux de
simples valeurs, elles-mêmes soumises à réexamen perpétuel. Le concept
de vérité devient douteux. Mais la philosophie n'est pas pour autant morte
dans une société où le ciel des idées, autrefois clair et dégagé s'obscurcit
chaque jour.

Le monde a changé d'essence et de sens depuis la série de catastrophes
mondiales inaugurées au début de la Première Guerre mondiale. C'est comme si
l'ossature de ce monde s'était effondrée sur elle-même vivant de toute
substance des catégories aussi essentielles que la tradition ou l'autorité.